Urgence d’avenir

Seule, la France  représente 1% de la population mondiale et 2 ,3%  de la richesse produite ; elle ne pèse pas lourd. Mais au sein de l’Europe, c’est différent : l’Union européenne pèse près de 509 millions d’habitants ; elle est la  première puissance économique avec près de ¼ du PIB mondial. Dans un monde de rapport de force, l’union c’est l’avenir, mais l’Union européenne, géant économique, est un nain politique ! Que faire ?

ImageDéfiEurope

Des défis à relever

Ils sont nombreux  mais le premier c’est la volonté de fonder une vie ensemble !

Dans l’ensemble européen :  la paix menacée par les attentats, la sécurité, le changement politique des USA menaçant l’avenir de  l’OTAN, une défense commune à prendre en charge,  l’immigration et la demande d’asile, le Brexit du Royaume Uni, une politique financière et fiscale commune, une transition énergétique bas carbone, une solidarité entre pays et régions, du travail pour tous…. en commençant par investir dans le capital humain (Erasmus).

Dans l’ensemble mondial : le changement climatique, les relations commerciales avec les géants que sont la Chine, l’Inde, les USA, la Russie, etc,  le développement durable…

C’est le moment d’un nouvel élan pour refonder l’Europe

Non pas moins d’Europe, mais mieux d’Union. Sortir de l’Union européenne serait un suicide, mais poursuivre sans changer de politique et de pratique serait la mort lente !

l’Europe est de nouveau à l’ordre du jour. Le président  français se dit pro-européen. Il a annoncé un débat citoyen avant la fin de  2017 ; il lui faut passer des paroles aux actes.

La Commission européenne vient de publier un ensemble de documents visant l’avenir de l’Europe, pour des débats citoyens dans les 27 pays, avant les élections européennes de juin 2019.

Une exigence chrétienne

 « Face aux poussées qui désagrègent, il est toujours plus urgent de mettre à jour l’“idée d’Europe” pour faire naître un nouvel humanisme basé sur la capacité d’intégrer, de dialoguer et de générer, qui a rendu grand celui qu’on appelle Vieux Continent. »

                                                               Pape François, vœux au corps diplomatique, Rome, 9/1/2017

« Le pape ne regarde pas la construction européenne comme un acquis mais comme un outil pour préserver la paix, laquelle est aujourd’hui en péril à travers le monde. Il invite les Européens à ne pas se replier mais à répondre aux nouveaux défis. »

Olivier POQUIN, Secrétaire général de la Commission des Episcopats de la Communauté Européenne, 27/10/ 2016

 «  Nous sommes convaincus qu’il ne peut y avoir d’avenir pour notre pays que dans une Europe forte et consciente de son histoire  et de ses responsabilités dans le monde. »

Conseil permanent de la conférence des évêques de France, 14/10/2016

 

Commission Europe de l’Antenne Sociale, 21 juin 2017 : une note d'actualité plus conséquente paraîtra sur ce support à la rentrée.