En France la défiance, l’anxiété, et la déprime sont plus proches de celles des pays d’Europe de l’Est que de nos voisins européens. D’ou vient ce mal ? Est-il une tare culturelle, sociale, institutionnelle ? En a-t-il toujours été ainsi dans notre passé récent? Quels sont ses coûts économiques, institutionnels et humains pour le pays ? Y-a-t-il des pistes de solutions pour vaincre ce mal ?

Autant de questions auxquelles les économistes Yann Algan et Pierre Cahuc s’efforcent d’apporter des réponses à travers un travail de recherche fouillé, une somme de statistiques comparatives et d’analyses documentées, donnant ainsi à leurs thèses une crédibilité qui ne peut nous laisser indifférents.

Bernard Fénoglio a résumé pour nous cet ouvrage, que nous vous proposons ici: NA_170920_B_Fénoglio_De_la_défiance_à_la_confiance