SSF Europe1700 personnes rassemblées un week-end pour une Europe dont on dit qu’elle ne rassemble plus ! J’y étais, heureuse d’y avoir été ! (par M.  membre de l’Antenne)

L’Europe des fondateurs, il faut en tourner la page  car la mondialisation a changé le monde. Mais  oui , l’Europe a un avenir : pas comme  grande puissance économique, ou militaire  mais comme porteuse de valeurs créatives, de la protection sociale et du droit des travailleurs, de la transition écologique, de la liberté de la presse, une Europe solidaire qui accueille.

Un enjeu spirituel ? pour Frère Aloïs il faut retrouver le goût de la fraternité au-delà des frontières. Nous devons montrer plus de cohérence entre nos valeurs affichées et nos comportements : dépasser les blessures de l’histoire dans le pardon, vivre dans la sobriété …

Ou comme le prônait Hannah Arendt,  regarder l’avenir et se faire la promesse de se porter ensemble pour une croissance économique et humaine.

Il faut expliquer l’Europe ! Pour M.Barnier, le pire pour la démocratie, c’est le silence des politiques.  C’est vrai que la situation est complexe avec 24 langues. Savoir parler d’une seule voix mais avec plusieurs langues.  Revenir à l’économie sociale de marché après une excessive dérégulation et l’électrochoc de la crise financière. Ecouter le sentiment populaire pour éviter le populisme !

Nouveaux moyens d’être influents pour ne pas être sous-traitants : être ensemble, passionnément patriotes mais résolument européens. Défendre notre modèle social et culturel. Le modèle social régulé traduit un choix auquel nous tenons. Etc’est ensemble seulement que nous pourrons nous protéger et prôner la solidarité appelée par Benoît XVI : « chaque homme est nécessaire ».  

 

Conclusions  tirées par Dominique Quinio

Des propositions pour l’Europe:

-          Europe plus proche, plus fraternelle, plus responsable, plus démocratique, plus solidaire

-          Répondre à l’invitation du pape François à proposer des choses nouvelles. Engager un nouveau processus politique qui offre des chances nouvelles pour les peuples qui la composent, qui reconnaisse et répare les injustices provoquées par une vision exclusivement productiviste, libérale et matérialiste, qui offre des perspectives aux jeunes.

-          Etre fidèles à l’esprit des SSF et de la Pensée sociale chrétienne qui nous invitent à nous engager pour le bien de tous et particulièrement des plus pauvres

Pistes d’élan pour l’Europe, sorte de manifeste pour l’Europe que nous voudrions ;

  • Propositions symboliques : mieux nous connaitre dans notre diversité et dans ce qui nous relie
  • Enseigner l’actualité de tous les pays d’Europe. Entrer dans la mémoire des autres. Pourquoi pas un manuel  commun à tous les états membres pour avoir une meilleure connaissance de la réalité européenne avec tous ses apports qui sont mal connus ?
  • Apprentissage des langues européennes plus volontariste et performant
  • Echanges par de nouveaux jumelages de villes et d’associations particulièrement avec les pays de l’Est
  • Jour férié commun
  • Utiliser les Maisons de l’Europe  comme  des maisons de citoyens européens avec des permanences des parlementaires
  • Renouveler les processus électoraux avec des listes transnationales pour les sièges libérés par la GB.
  • relancer  la négociation  sociale pour ne plus permettre le moins disant social.
  • Sortir de la concurrence fiscale entre états pour que toutes les entreprises paient l’impôt à la mesure des bénéfices réalisés dans le marché intérieur européen.
  • Ne pas trahir notre devoir d’hospitalité. Reconnaitre la migration raisonnée comme une réalité positive. Organiser une coopération solide pour la surveillance des frontières .  Assurer l’accueil des personnes ayant droit à une protection internationale en assurant la convergence des procédures d’octroi du droit d’asile, d’intégration et  du retour aux pays de départ.
  • Reconstruire un partenariat économique euro africain pour définir une conception commune des échanges migratoires à long terme et une vision partagée des développements humains et environnemental.
  • Renforcer la capacité européenne de Défense commune et avoir un  bloc diplomatique plus cohérent et plus actif
  • Renforcer les politiques de recherche, d’innovation pour rester acteur important face aux enjeux technologiques et scientifiques de demain.

Le défi est d’élaborer un nouvel humanisme européen avec une communauté de valeurs multiculturelles…