sailing-660915_640

Je ne vois pas de meilleure image pour parler de la création d’entreprises que de la comparer à la course à la voile en solitaire qui vient de se dérouler. Le créateur est seul maître à bord à la barre de son bateau, fragile esquif ou catamaran impressionnant, il dort peu et toujours d’un œil seulement, il côtoie les icebergs, il rase les côtes pour trouver des contre-courants, il affronte les tempêtes et les vagues prêtes à le submerger, il subit des calmes plats et la concurrence est souvent vive. Il doit constamment faire face.

 

Il en est ainsi de presque toutes les créations d’entreprises qu’accompagne Rhône Développement Initiative (RDI), association loi 1901 dont le périmètre s’inscrit dans la Métropole de Lyon et les Monts et Coteaux du Lyonnais pour le volet Initiative et dans tout le département du Rhône pour le volet France Active.

"RDI soutient et accompagne toutes les initiatives créatrices d'emploi sur le territoire du Rhône." Association apolitique et aconfessionnelle, RDI (2 place André LARTJET – 69008- tél. 04 37 28 68 68) est un bon exemple de l'application concrète de la Doctrine Sociale de l'Eglise, et les membres de l'Antenne pouraient tout à fait s'impliquer dans ses comités d'engagement et le parrainage. Quarante parrains suivent moins d'une centaine de projets pendant un ou deux ans: c'est beaucoup trop peu par rapport à une création d'un peu plus de 200 entreprises par an!

La création d’entreprise est une belle aventure où tout le monde prend des risques, mais où le créateur reste en dernier lieu le seul maître à bord… après Dieu (selon la formule consacrée), et doit conjuguer de nombreuses qualités dont le courage, la lucidité et la modestie, comme le marin qui se lance sur la Route du Rhum ou dans la traversée de l’Atlantique en solitaire. Un bon plan prévisionnel ne suffit pas ; on ne peut tout prévoir et l’environnement change de plus en plus vite. L’appât du gain ne suffit pas ; il faut aimer son produit et ses clients. Vouloir être son seul maître ne suffit pas ; il faut avoir de l’abnégation et les bons réflexes qui s’acquièrent par la pratique.

La modestie et le réalisme restent deux points forts de RDI qui sait qu’elle n’est pas la seule structure à soutenir concrètement la création de TPE. Sont aussi connues, entre autres, le réseau Entreprendre  qui compte une centaine d’implantations et l’ADIE (Association pour le Droit à l’Initiative Economique), spécialisée dans la micro entreprise, créée par Maria NOWAC et inspirée par Muhammad YUNUS.

                                                                                              Pierre JACQUIER  , 21 janvier 2019