Les élections municipales approchent. Il s’agit d’élire nos conseillers municipaux, et dans le Grand Lyon nous voterons une deuxième fois pour élire le Conseil de la Métropole.

questions-3686724_640

Nous somme attachés à la recherche du bien commun, permettant l’épanouissement de tous, en nous appuyant sur la pensée sociale chrétienne et à travers nos engagements dans la vie économique, sociale et politique de nos cités.

Ces élections sont importantes car elles réalisent le niveau de démocratie le plus proche de chacun. Nos villes et communes, les inter-communalités, la Métropole ont vu leurs compétences évoluer mais elles restent des lieux de décision essentiels, avec des conséquences pour chacun d’entre nous.

Sans ignorer les inévitables querelles qui peuvent troubler ces élections, nous voulons questionner les choix des candidats. Ce sont en même temps des critères pour le choix de chaque électeur.

  • Quelle politique de logement au plan local ?

La gestion du foncier conduit-elle non seulement à faire sa juste place au logement social, et à un logement digne pour les plus démunis, mais aussi à réaliser dans les quartiers une mixité des réalités sociales ?

  • Quelle transition écologique ?

La transition écologique et climatique est devenue impérative dans tous les domaines. Quelles mesures pour les économies d’énergie (facilitation de l’isolement des logements, développement des transports en commun, co-voiturage, pistes cyclables, etc.) ? Quelle adaptation des horaires publics ? Quelle gestion de l’eau ? des déchets ? Comment les terres agricoles sont-elles préservées ? Les menus des cantines deviennent-ils bio ?

  • Quel développement de l’emploi et de l’économie ?

Quel soutien est-il apporté à la création d’emploi et au tissu économique local ? Les chômeurs sont-ils aidés ? Sont-ils conseillés et soutenus dans leurs recherches d’emplois ?

  • Quel soutien pour la santé et pour le social ?

Comment les services publics locaux sont-ils développés ? les Centres sociaux, les CCAS ? Quelle attention aux personnes avec handicap ? Quels réseaux de médecins de ville ? Quelles créations de maisons médicales ? d’EHPAD ? Quels lieux intergénérationnels de rencontres existent-ils ?

  • Quelle politique de l’éducation et de la culture ?

Comment les infrastructures scolaires sont-elles développées ?  Quelles activités péri-scolaires sont-elles proposées ? Quelles crèches ?  Quels équipements culturels (bibliothèques, ludothèques, MJC, salles de spectacles, etc.) ?

  • Quelle ouverture à l’Europe et au monde ?

Veille-t-on à l’implication de nos concitoyens de l’Union européenne dans la vie municipale ? Comment les échanges scolaires sont ils facilités ? et Erasmus en Europe pour les étudiants, apprentis et enseignants ? L’information sur l’Europe est-elle diffusée ? Les associations de solidarité internationale sont-elles aidées ? Qu’est-il fait pour améliorer l’accueil des migrants ?

  • Quelle démocratie participative ?

Le fonctionnement municipal est-il collégial et transparent ? Les citoyens sont-ils impliqués  (comités de quartiers, commissions extra-municipales, etc.) ? Les projets sont ils élaborés, co-construits avec les habitants et les groupes concernés ? Les associations et syndicats sont actifs dans tous ces domaines : comment sont-ils écoutés ? soutenus ? Sont-ils impliqués dans l’élaboration des projets ? dans leur mise en œuvre ?

 

Il y a urgence : fractures sociales, climat, crise démocratique. Nous savons combien nos sociétés sont bousculées. En même temps nous sommes témoins de beaucoup d’initiatives pour lutter contre les exclusions, contre le chômage et la pauvreté et créer des structures qui favorisent le lien social et le « vivre ensemble ».

Tout ne peut-être résolu au plan local. Les quelques domaines que nous questionnons ne sont pas les seuls, mais ils sont particulièrement importants. Ils demandent des décisions et des actions.

Les municipalités sont des acteurs essentiels, proches des problèmes. En travaillant avec les autres acteurs elles peuvent contribuer à la recherche et à la mise en œuvre de solutions.

Interrogeons les, interrogeons les candidats. Des choix qui sont effectués dépendent les possibilités de mieux vivre ensemble et de renforcer le lien social.

Lyon, février 2020