co2-4767388_640

Tous les indicateurs mettent en avant l’urgente nécessité des changements à mettre en œuvre si l’on veut continuer à vivre sur la planète terre. C'est ce que soulignent de nombreux acteurs: divers sont les modèles qu’ils préconisent, diverses leurs initiatives, diverses leurs solutions.

v    La collapsologie. C’est un courant de pensée qui annonce un effondrement planétaire et systémique imminent et inéluctable. Les penseurs de ce courant sont de plus en plus nombreux. Cf’’ Une autre fin du monde est possible’’ . En France,  l’homme politique Yves Cochet, pionnier de cette théorie, prédit la fin du monde pour 2030.

v    les ‘’lanceurs d’alertes’’ dans la perspective écologique sont nombreux également et les sujets variés ; entre autres : «Climat, pollution, qualité de l’air : subir ou agir ?», «L’alerte face aux pollutions et risques industriels», «Chimie agricole : traitement du vivant ou extermination ?», «Nucléaire et après ?»

 Parmi ceux-ci, on trouve de nombreuses figures de l’écologie française comme la députée Delphine Batho, le philosophe Dominique Bourg, la sociologue Annie Thébaud-Mony, l’agriculteur Paul François, les journalistes Stéphane Foucart et Inès Léraud, etc.

Des appels de plus en plus  nombreux sur les changements nécessaires :

* Commençons par  la jeune suédoise  Greta THUMBERG.  Agée de17 ans, la  jeune Suédoise, instigatrice de la «grève mondiale pour le climat», inspire des jeunes du monde entier, y compris  en France. La jeune militante a été désignée personnalité de l'année 2019 par le magazine Time«Vous dites que vous aimez vos enfants plus que tout, mais vous détruisez leur futur devant leurs yeux.» Lors de la 24ième réunion des pays de la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques, qui se tenait à Katowice, en Pologne en décembre 2019 , Greta Thumberg, a appelé les écoliers du monde entier à une grève internationale. Depuis, la jeune fille  ne cesse d’inciter les grandes puissances à prendre des mesures concrètes pour lutter contre le réchauffement climatique.

* Des scientifiques proposent d’entrer en résistance pour prendre sérieusement en compte la Convention citoyenne sur le climat et changer radicalement notre modèle économique et productif ( réf. ‘’1000 scientifiques face à la crise écologique’’. Le Monde 21 02 2020)

- Quinze mille scientifiques alertent sur l'état de la planète

Tous les indicateurs montrent une dégradation catastrophique de l'environnement sous la pression de l'homme.  Les conséquences sont connues et lourdes

Mise en garde des scientifiques à l'humanité : deuxième avertissement. "C'est une alerte solennelle que publient, lundi 13  novembre dans la revue BioScience, plus de 15 000  scientifiques de 184 pays. Biologistes, physiciens, astronomes, chimistes ou -encore agronomes, spécialistes du climat ou des océans, de zoologie ou d'halieutique, les auteurs mettent en garde contre la destruction rapide du monde naturel et le danger de voir l'humanité pousser " les écosystèmes au-delà de leurs capacités à entretenir le tissu de la vie’’.

.... à suivre