Le principe de subsidiarité, qu’est ce que c’est ?Il faut que toutes les décisions concernant la vie en société et entre les sociétés, soient prises le plus près possible des personnes concernées, en vue d’un bien commun. Comment cela fonctionne t-il ? La subsidiarité est une dynamique à deux mouvements : Mouvement descendant : l’autorité publique ne se substitue pas aux attributions des personnes ou groupes sociaux. Concrètement cela sous-entend une certaine limitation des pouvoirs des échelons supérieurs et une complémentarité avec les groupes et les corps intermédiaires. Mouvement ascendant : l’autorité supérieure doit être à l’écoute et donner les moyens aux échelons subordonnés pour qu’ils prennent correctement leurs décisions.
Ce mouvement ascendant sous-entend que chacun participe à la vie sociale, politique dans un esprit démocratique.

Spiritualité de la subsidiarité ?

La Pensée Sociale de l’Eglise propose la subsidiarité (Quadragesimo anno) comme principe de philosophie sociale, pour réaffirmer la primauté de la dignité de la personne : chaque homme est capable d’assumer la responsabilité de sa vie, là où il se trouve, en lien avec les autres.

Dans l’Evangile, la parabole des talents illustre ce principe : chacun à la responsabilité de faire fructifier les dons qu’il a reçus.

L’ordre hiérarchique étant entendu comme moyen de déploiement des capacités de chacun, la subsidiarité vise une société de reconnaissance et de coopération des différents groupes intermédiaires.

Chacun est ainsi appelé à participer à son niveau à la construction de l’édifice social : la subsidiarité repose donc aussi sur la solidarité.


Le principe de subsidiarité : Cette expression étrange signifie quelque chose de très simple à énoncer, mais beaucoup plus difficile à mettre en pratique ! Ce principe, qui trouve son application au niveau local et au niveau international, est à la croisée du développement de la personne, de l’organisation d’une société (entreprise, groupe?), de l’intérêt général, et des relations entre les Etats. Essayons d’y voir plus clair.

Subsi- quoi ? 

Dit autrement : soutien, renfort, aide. Chaque instance d’autorité ne doit pas faire ce qu’une instance inférieure peut faire, mais l’aider en cas de besoin.

Les responsables, quel que soient leur niveau hiérarchique, doivent donc coopérer.

______

Localement, comment ça marche ?

Par exemple, pour organiser une rencontre sportive dans un quartier, une association demandera l’aide de la municipalité pour avoir accès aux locaux et aux infrastructures nécessaires (mouvement ascendant).

Autre exemple : l’association humanitaire Kiné du monde a pour objectif de faciliter l’accès des populations en voie de développement aux soins de rééducation. Pour ce faire, l’association met en place des actions de développement pour former des équipes locales via un transfert de compétences (mouvement descendant).

______

Et globalement, comment ça marche ? 

Les chapitres 8 et 6 de la charte de l’ONU, précisent que les différends entre Etats doivent être réglés d’abord au niveau régional avant d’être présentés au Conseil de Sécurité. De plus, l’ONU encourage les accords entre les Etats.

______

La Subsidiarité au service de la Dignité:

Enregistrement de l’exposé de Carême du 12 mars 2015 sur le Principe de Subsidiarité, par Dominique Coatanea, théologienne enseignant à l’UCLy (1h20′).

Où l’on perçoit combien le Principe de subsidiarité est un dispositif essentiel pour la Dignité de l’Homme: une leçon essentielle pour aborder ce principe.

Enregistrement audio (MP3 18Mo):
DCoatanea20150312Subsidiarité

_____

Le Droit à l’Initiative économique :

Enregistrement de l’exposé de Carême du 10 mars 2016 par Marie Laure Dénès, Dominicaine, directrice de la publication de Notre Bien Commun 2.

Où l’on perçoit que l’engagement économique doit se mettre au service de la personne, certes, mais aussi du bien commun, entre subsidiarité et solidarité, pour amener un monde plus fraternel.

Enregistrement audio (MP3 42’50″ »)
MLDenes20160310InitEco

____

Ouvrages

Chantal Millon-Delsol Le principe de subsidiarité, Que sais-je ? PUF

Mgr Etchegaray, l’Eglise et les libertés 1976

____

Texte de référence

Léon XIII, Rerum novarum 1892, 101, 102, 123

Pie XI Quadragesimo anno , 1931 aux §§ 78-80.

Jean XXIII Mater et magistra 1961

Jean XXIII Pacem in terris 1963, 23, 24, 53, 64, 69, 72, 100, 130, 140, 141, 163

Paul VI Populorum progressio 1967, 33

Jean-Paul II Centesimus annus 1991, 15, 48

Compendium de la doctrine sociale chap. 4

Vatican II Gaudium et spes 1965, 5, 74,65